Douglas

Douglas & Douglas

Comment je suis bon pour moi, c’est un peu ambiguë, je sens qu’en ce moment je suis en train d’être bon pour moi en me débarrassant de tout ce qui m’appartient…j’ai ce…Je fais ça de temps en temps dans ma vie…je n’ai pas été aussi extrême à cet égard que…il y a un artiste à Londres qui a vendu tout ce qu’il possédait, a donné tout ce qu’il possédait – il ne l’a pas vendu – jusqu’à ce qu’il soit nu et voilà, et ça le libérait des chaînes de la propriété…je n’ai pas fait ça, j’ai mis toutes mes affaires dans un dépôt et j’ai pris la route et je vis sur les canapés des gens et ça libère sans doute tout autant….en fait je me sens tellement mieux, je suis vraiment plus productif, j’écris davantage que je ne le faisais qu’en j’avais un endroit…donc il est fort possible que je ne devrais être nulle part, donc je pense que c’est ça, être bon pour moi.

Douglas & les autres

Je ne sais pas à quel point c’est altruiste, mais ça s’est passé dans les années 90 alors que je ne m’étais pas du tout encore fait connaître à New York ou internationalement, j’étais un peu repéré au Canada. Il s’est trouvé que certains artistes et architectes – qui étaient bien plus renommés que je ne l’étais et que je ne le serai jamais sans doute – m’ont demandé de travailler avec eux…ils m’ont invité à faire des projets avec eux…et…c’était…je veux dire c’est un peu un élément déterminant d’avoir des gens…certains d’entre eux étaient mes héros quand j’étais à l’école d’architecture…et d’avoir des gens qui ont confiance dans le fait que vous pouvez apporter quelque chose à leur travail…no seulement ça donne une validation à ce que vous faites mais ça aide aussi beaucoup en terme de…même si ça n’est pas altruiste, je ne pense pas qu’aucun d’entre eux l’ait fait en se disant « donnons une chance à ce pauvre type », c’était plus…ils pensaient que j’avais quelque chose à donné au projet, mais néanmoins, vous comprenez, ils ont pris un risque avec une personne assez inconnue.

Ecrire un commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter un commentaire.

3 begood questions

Comment vous faites-vous du bien ? Qui vous a fait du bien ? Comment faites-vous du bien au monde ?
3 questions pour s'interroger sur sa relation avec soi, avec les autres, et avec le monde.

Tous les Portraits

Participer

Pour rejoindre un atelier, ajouter une définition à la pop wisdom ou répondre aux 3 begood questions, faites-nous part de vos envies ou envoyez directement vos fichiers photo, texte, audio ou vidéo à
contact@begoodproject.org